HOMMAGE A MAURICE THEAUD

Lundi 2 mai un dernier hommage à été rendu à Maurice Théaud, Adjoint au Maire de 2014 à ce jour, en charge de l’urbanisme, les aménagements urbains, l’éclairage public, l’économie (commerçants, foires et marché hebdomadaire), le logement, les transports, décédé jeudi 28 avril. Plus de 1500 personnes étaient présentes en l’Abbatiale de Saint-Méen.M Theaud (1)

Jeudi 28 avril Maurice Théaud, fils d’agriculteur, est décédé à l’âge de 66 ans après avoir lutté courageusement pendant un an contre la maladie.
En 1974, il reprend l’entreprise de collecte de déchets de Marcel Bureau avec trois salariés. Il travaillait avec son épouse et, au fil des années avec ses trois enfants.
En 2012, il revend son entreprise avec plus de 300 salariés. Les établissements Théaud rayonnent bien au-delà de la Bretagne et de la France.
Maurice Théaud c’est : Maurice Théaud Développement, Mévennaise des transports, Sablage Métallisation Peinture Mévennaise, Théaud Végétaux, Atlantique Services Déchets et à l’étranger : Théaud Maurice Bulgarie, Environnement Théaud Bulgarie.
Maurice Théaud a créé le Groupement National des PME du déchet en 1996 dont le siège social était à Saint-Méen. Il a toujours été aux côtés des collectivités. Toujours prêt à rendre service.
Maurice Théaud a reçu plusieurs récompenses en tant que chef d’entreprise : victoire des autodidactes des dirigeants en 1997, oscar de bronze d’Ille-et-Vilaine en 2000.

Il s’investit localement : membre actif – trésorier et vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie depuis 1992, président du club des entreprises du pays de Brocéliande depuis 2008, président de la mutuelle de Brocéliande, administrateur au lycée hôtelier.

Il s’est investi dans la vie politique : suppléant du député Philippe Rouault en 2002, conseiller général de 2001 à 2008, vice-président de la communauté de communes Saint-Méen Montauban, conseiller municipal de Saint-Méen de 2008 à 2014. Adjoint au Maire de 2014 à ce jour, en charge de l’urbanisme, les aménagements urbains, l’éclairage public, l’économie (commerçants, foires et marché hebdomadaire), le logement, les transports.
Pierre Guitton, maire, lui rend hommage : « Saint-Méen perd une personnalité qui a marqué la vie de notre commune. C’est une figure qui a œuvré dans l’intérêt général. Nous perdons, à nouveau, un grand serviteur. »

Malgré un emploi du temps chargé, son plus grand investissement dans le milieu associatif aura été pour la fanfare de Gaël où il a passé plus de trente ans à jouer de la trompette et à être responsable de cette association. Dans les années 80, il intègre les enfants de Saint-Méen qu’il n’a jamais quitté.
Il a été nommé Chevalier de l’ordre du mérite agricole. Il aimait voyager.

(Source : Ouest-France samedi 30 avril 2016.)

Font Resize